Le Groenland fond beaucoup plus vite que prévu !

Sous l’effet du réchauffement climatique, la calotte polaire arctique est en train de fondre. Les scientifiques suivent le phénomène de très près. Ils ont ainsi beaucoup étudié ce qui se passe à l’avant de la calotte. Sur les côtes du Groenland, notamment. Des régions faciles d’accès et dans lesquelles « il se passe beaucoup de choses ». Mais aujourd’hui, une équipe internationale de chercheurs nous apprend qu’il se passe aussi des choses à l’intérieur des terres. Des choses pas vraiment réjouissantes.

À l’aide de données GPS et satellitaires ainsi que d’une modélisation numérique, les scientifiques se sont aventurés au-delà des glaciers Nioghalvfjerdsfjord — c’est de ce glacier qu’un iceberg de la taille de Paris s’était détaché il y a plus de deux ans, maintenant — et Zachariae Isstrom, tous deux situés dans le nord-est du Groenland. Et c’est ainsi qu’ils ont découvert que la fonte initiée en 2004 et accélérée dans la région par l’intrusion d’un courant océanique chaud en 2012 ne s’est pas arrêtée sur les côtes. Mais qu’elle s’est étendue à l’intérieur des terres. Jusqu’à 200 à 300 kilomètres.

La désintégration du glacier Zachariae Isstrom sur une image du satellite Landsat, en août dernier. © Christopher Shuman, University of Maryland
La désintégration du glacier Zachariae Isstrom sur une image du satellite Landsat, en août dernier. © Christopher Shuman, University of Maryland

Les chercheurs notent que l’hiver 2021 et l’été 2022 plutôt froids dans la région ne semblent rien avoir arrangé. Car le nord-est du Groenland est comme un désert. Il n’y a neigé par endroits pas plus de 25 millimètres par an. Pas de quoi, donc, compenser la fonte de la calotte glaciaire. Ainsi, inexorablement, les glaciers se retirent vers l’intérieur des terres et la calotte s’amincit.

Une contribution à la montée du niveau de la mer

Les chercheurs envisagent que le phénomène pourrait également se produire sur d’autres glaciers du Groenland. Dont la fonte s’est elle aussi accélérée sur les côtes ces dernières années. Le tout ne rendant pas nécessairement la calotte entière plus instable. Elle pourrait cependant bien se révéler plus...

> Lire la suite sur Futura