Groenland : 600 milliards de tonnes de glace fondues en deux mois

Julie Kern, Rédactrice scientifique

Durant l'été 2019, particulièrement doux en Arctique, 600 milliards de tonnes de glace ont fondu au Groenland. C’est plus du double que la perte moyenne annuelle de glace entre 2002 et 2019. Un constat inquiétant dressé dans une étude publiée dans Geophysical Research Letters.

les chiffres sont vraiment énormes

« Nous savions que l’été passé a été particulièrement chaud au Groenland, faisant fondre la glace aux quatre coins de la calotte glaciaire. Mais les chiffres sont vraiment énormes », affirme Isabella Velicogna, premier auteure de l’étude.

En direct du Groenland : au cœur des changements en Arctique avec Florian Ledoux

Des crevasses visibles au sud du Groenland en 2017. © Nasa, Operation IceBridge

L'océan est monté de 2,2 millimètres en l'espace de deux mois

C’est l’analyse des données recueillies par deux satellites de la Nasa, Grace et Grace-Fo, qui a pu mettre au jour cette fonte des glaces hors-norme. Les scientifiques ont appliqué une méthode, appelée « mass budget method », qui permet de calculer la différence des bilans de masse entre la calotte glaciaire et la glace qui s’écoule en périphérie.

La fonte des inlandsis groenlandais a contribué à la montée des océans. Selon un rapport de la NOAA, l’Arctique perd près de 267 milliards de tonnes de glace chaque année (avant 2019). Cette eau ruisselle dans les océans et augmente leur niveau d’environ 0,7 millimètre par an.

Avec les 600 milliards de tonnes de glace perdues en seulement deux mois, le niveau des océans est monté de 2,2 millimètres selon la Nasa

De l’autre côté de la Terre, en Antarctique, la glace fond aussi inexorablement, mais une zone à l’est du continent de glace semble grandir en raison de chutes de neige importantes. 


> Lire la suite sur Futura