Groenland : élections législatives sur fond de crise politique autour d'un projet minier

Le Groenland est la plus grande île du monde. Mardi 6 avril, ses habitants doivent élire les futurs membres de son parlement. Ce scrutin prend des allures de référendum avec, au cœur des passions, un projet minier. En février, la question de l'exploitation d'un gisement de terre rare et d'uranium a déclenché une crise politique et conduit à ces élections législatives anticipées. Au pouvoir depuis 1979, le parti Siumut est favorable à l'exploitation du filon. 200 millions d'euros de revenus espérés Mais le parti inuit, donné gagnant par les sondages, s'oppose farouchement à ce projet. Des raisons environnementales sont invoquées. Depuis les années 1990, le réchauffement climatique est deux fois plus important au pôle Nord qu'ailleurs. Le projet minier, s'il est finalement adopté, pourrait rapporter 200 millions d'euros. Un revenu que le Groenland, malgré son statut de territoire autonome, devra partager avec l'État central danois.