Grisant. Se soûler à l’aéroport et dans l’avion, un passe-temps So British

·1 min de lecture

Jeudi 11 novembre, trois députés britanniques ont été épinglés pour avoir consommé trop d’alcool à bord d’un vol officiel. Mais l’affaire s’est heurtée à l’indifférence de la population, pour qui boire avant l’embarquement constitue presque une tradition nationale, remarque avec humour la presse londonienne.

À Londres, un incendie se propage depuis plus de dix jours dans les couloirs de Westminster, constate The Observer. Le brasier consume le parti conservateur de Boris Johnson, accusé de “magouilles” après que le Premier ministre a ordonné aux députés de la majorité de couvrir l’un des leurs, empêtré dans une affaire de lobbying.

Et pour lutter contre les flammes, “il faut parfois savoir allumer un contre-feu”, métaphorise l’hebdomadaire britannique. Jeudi 11 novembre, le ministre de la Défense Ben Wallace a ainsi fustigé l’attitude de trois membres de l’opposition, une travailliste et deux nationalistes écossais, “apparemment complètement saouls à bord d’un vol pour Gibraltar, où une délégation de 15 députés devait assister aux commémorations de l’Armistice”. La députée du Labour Charlotte Nichols “était tellement intoxiquée qu’elle a même dû être installée dans un fauteuil roulant à la descente de l’appareil”, ajoute le magazine The Week.

Des pubs bondés dans les terminaux

Scandale ? Indignation ? “Et puis quoi encore !”, s’emporte The Observer. “La seule personne coupable d’une erreur de jugement, dans cette histoire, c’est Ben Wallace… pour avoir cru que les Britanniques en auraient quelque chose à cirer.” Pour le journal londonien “s’il y a bien une activité qui jouit d’un soutien massif au sein de la population, quel que soit l’âge et la tendance politique, c’est boire dans un avion.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles