Grippe : "Nous voyons des gens qu'on avait vaccinés et qui ont la grippe"

franceinfo
Luc Duquesnel, président des Généralistes-CSMF, revient lundi sur l'épisode grippal qui sévit sur l'Hexagone et note que la présence de deux virus cette année n'a pas rendu la campagne de vaccination totalement efficace.

Alors que l'épidémie de grippe connaît une forte intensité en France en ce mois de février, le médecin généraliste mayennais et président des Généralistes-CSMF [Confédération des syndicats médicaux français] Luc Duquesnel estime, lundi 11 février sur franceinfo, que la particularité de cet épisode est que les médecins voient des patients grippés malgré le vaccin, car ce dernier ne couvre pas entièrement les deux virus qui sévissent cet hiver.

franceinfo : Êtes-vous débordé en ce moment à cause de la grippe ? Avez-vous dû adapter vos horaires ?

Luc Duquesnel : Oui, il y a beaucoup plus de travail. On l'était aussi ce week-end parce qu'on fait des gardes et sur le département depuis 15 jours ou 3 semaines, on a un surcroît d'activité important. Les journées sont souvent plus longues et nos secrétaires se sont arrangés pour donner beaucoup moins de rendez-vous pour des renouvellements de traitement, c'est-à-dire des gens qui sont en forme, qui ont des pathologies chroniques mais qui ne sont pas malades, de façon à éviter qu'ils soient dans nos salles d'attente au contact avec nos patients grippés, car ils pourraient attraper la grippe. Et à partir de ce moment-là, cela nous dégage aussi des plages de rendez-vous pour pouvoir prendre en charge des gens malades.

Est-ce une épidémie classique ou plus virulente cet hiver ?

Non, c'est à peu près la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi