Grippe : pourquoi les femmes enceintes doivent-elles (aussi) se faire vacciner

·1 min de lecture

Selon l’Assurance Maladie, moins de 8% des futures mères se font vacciner contre la grippe. Et pourtant, au même titre que pour les seniors, il est conseillé aux femmes enceintes de recevoir une injection, quel que soit le mois de grossesse. Et ce n'est pas pour rien, explique au micro d'Europe 1 Bénédicte Coulm, sage-femme à l’hôpital Trousseau à Paris. 

Des risques sanitaires accrus

"On est plus susceptible d'attraper la grippe, plus susceptible d'avoir une infection longue avec des complications respiratoires, des surinfections bactériennnes qui vont entrainer des hospitalisations", résume la spécialiste, une semaine après le coup d'envoi officiel de la campagne de vaccination. Une injection d'autant plus importante que "pour toutes les infections virales, la fièvre en cours de grossesse peut entrainer descontractions utérines et un risque augmenté d'accouchement prématuré" fait valoir la spécialiste.

>> LIRE AUSSI - Grippe : coup d'envoi de la campagne de vaccination avant l'heure

 

Tous ces éléments semblent donc indiquer que la balance bénéfice/risque est en faveur de la vaccination contre la grippe en cours de grossesse. Sans oublier qu'elle permet au bébé de bénéficier des anticorps de sa mère pendant les 6 premiers mois de sa vie où son système immunitaire n’est pas encore opérationnel.    

 


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles