Grippe hivernale et troisième vague de Covid: le Japon confronté à une «épidémie jumelle»

·2 min de lecture

Au Japon, qui connaît une troisième vague de l'épidémie de Covid-19, le nombre quotidien de contaminations est en train de s'envoler. Les autorités se retrouvent à devoir également gérer la grippe hivernale. Les spécialistes appellent cette situation une « twindemics », une « épidémie jumelle » en anglais.

Avec notre correspondant à Tokyo, Bruno Duval

Le gouvernement japonais vient de décréter l'« alerte maximale ». La troisième vague de l'épidémie de coronavirus débute à peine, mais le pays enregistre déjà davantage de cas quotidiens de Covid-19 que cet été, quand la deuxième vague avait atteint son sommet. L'archipel est par ailleurs confronté au virus de la grippe hivernale.

Une grande inquiétude des Japonais

Dans les sondages, huit Japonais sur dix se déclarent inquiets ou très inquiets, à l'image de ces Tokyoïtes rencontrés dans la rue. « Il commence à faire froid dehors, donc on ouvre moins les fenêtres et le virus circule davantage, déclare une femme. Cette troisième vague, c'est terrible, mais c'était couru d'avance ». « Cet hiver, même si on respecte la distanciation sociale et si on porte un masque, on risque de finir par tomber malade : en attrapant la grippe, à cause de cette fichue double épidémie, explique de son côté un homme. Ce n'est pas rassurant ».

« Gérer deux menaces sanitaires en même temps, ce n'est pas simple »

« Il y a une pénurie de vaccins contre la grippe dans toute l'Asie, rappelle une autre femme. Et en plus, il paraît qu'ils ne sont pas très efficaces, cette année. Cela tombe vraiment mal ». « Tout le monde devrait se faire vacciner contre la grippe mais les gens ont peur d'attraper la Covid-19 dans les cabinets médicaux bondés, estime encore une autre Japonaise. Gérer deux menaces sanitaires en même temps, ce n'est pas simple ». Les experts ont mis en garde le gouvernement : si l'épidémie de grippe, elle aussi, devient incontrôlée, les hôpitaux risquent d'être très vite saturés.

► (Ré)écouter : Japon: les hôpitaux face au coronavirus et à un épisode de canicule