Grippe : comment éviter de l'attraper ?

Santé publique France a annoncé que l'Île-de-France et la région PACA étaient passé en phase épidémique de la grippe. Les 11 autres régions de la France métropolitaine sont en phase pré-épidémique.

L’épidémie de grippe a officiellement démarré en Île-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur, pendant que les 11 autres régions de la France métropolitaine sont en phase pré-épidémique. Yahoo Actualités vous propose de découvrir les gestes à faire pour éviter de l’attraper.

Attention, l’épidémie de grippe arrive dans le pays. Si elle s'installe lentement depuis plusieurs semaines dans l’Hexagone, l'Île-de-France et la Provence-Alpes-Côte d’Azur ont été classées en phase épidémique pour cette deuxième semaine de l’année 2020.

Les 11 autres régions sont quant à elles encore en phase pré-épidémique mais pourraient donc suivre dans les jours ou semaines à venir. C’est donc la totalité du territoire qui est impacté a annoncé l'agence sanitaire Santé publique France mercredi 15 janvier. En France, depuis le 4 novembre dernier, 135 cas graves de grippe ont été signalés et 11 malades en sont morts. Parmi ces 135 cas, 22 ont été recensés lors de la première semaine de l’année 2020, un chiffre qui devrait donc augmenter dans les semaines à venir.

Taux de consultation pour syndrome grippal pour 100 000 habitants en France métropolitaine (saisons 2017-2018, 2018-2019 et 2019-2020).

Si il y a deux ans, l’épidémie de grippe s’était déclarée quelques semaines plus tôt avec un pic lors de la dernière semaine de 2017, cette saison 2019-2020 semble suivre les pas de 2018-2019, comme le montre le graphique ci-dessus. Comme le rappelle l’OMS, la grippe saisonnière se caractérise par l’apparition brutale d’une forte fièvre, de toux (généralement sèche), de céphalées, de douleurs musculaires et articulaires, de malaise général, de maux de gorge et d’écoulement nasal. Pour vous éviter ces symptômes désagréables qui vous feront passer des journées interminables, Yahoo Actualités vous propose de revenir sur les gestes à adopter pour ne pas l’attraper.

Se faire vacciner

Il est important de rappeler que comme tous les autres vaccins, le vaccin contre la grippe n’est pas efficace à 100%. Il est efficace que si les virus qu’il contient correspondent bien aux virus qui sont en circulation, c’est pourquoi la composition du vaccin est modifiée chaque année. Mais l’OMS tient à rappeler que le vaccin reste “le moyen le plus efficace de se prémunir de la maladie ou de complications” et qu’il prévient “environ 60% des infections chez les adultes en bonne santé”.

La vaccination est particulièrement conseillée pour les personnes les plus vulnérables, à savoir les femmes enceintes, les enfants de 6 à 59 mois, les personnes de plus de 65 ans, les individus de tout âge présentant des affections chroniques et les agents de santé. Un délai de 15 jours après la vaccination est nécessaire pour être protégé, il est donc important de ne pas tarder à se faire vacciner, le pic de l’épidémie arrivant probablement dans les semaines à venir.

Des gestes simples du quotidien

Hormis le vaccin, d’autres mesures s’imposent pour prévenir la transmission de la grippe. Comme pour la gastro-entérite, avoir une hygiène rigoureuse est primordial pour limiter les risques de contamination. Il faut donc se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon ou avec un gel hydroalcoolique, notamment après avoir fréquenté un espace public comme les transports en commun, une école ou un centre commercial.

Il est également préférable de tousser et d’éternuer dans son coude plutôt que dans sa main, ainsi que d’utiliser un mouchoir à usage unique plutôt qu’un mouchoir en tissu que l’on remet sa sa poche où les microbes se déposeront. Porter un masque jetable quand on présente un syndrome grippal est également conseillé, en particulier lorsque vous êtes au contact de personnes fragiles.

Ce contenu peut également vous intéresser :