Grippe: la campagne de vaccination commence, après une épidémie de forte intensité l'hiver dernier

La campagne de vaccination contre la grippe est lancée. À partir de ce mardi et jusqu'au 31 janvier, il est possible d'aller se faire vacciner contre ce virus saisonnier, notamment pour les plus de 65 ans et les personnes avec des comorbidités.

"Dans la perspective de la saison hivernale 2023-2024, il convient de rappeler l'importance de la prévention, notamment par la vaccination antigrippale chez les personnes à risque, complétée par des mesures barrières pour limiter la diffusion des virus dans l’entourage des cas", écrit Santé publique France dans un document dévoilé ce vendredi.

L'épidémie de l'an dernier a été" précoce et exceptionnellement longue", avec une première vague "de très forte intensité et marquée par un impact important chez les moins de 65 ans à l’hôpital".

Deux vagues épidémiques

L'épidémie 2022-2023 a été marquée par la survenue de deux vagues successives dominées par des virus grippaux différents (A(H3N2) et B/Victoria, respectivement), ce qui a contribué à sa durée inhabituellement longue. Elle "est la plus précoce et la plus longue observée au cours de la période 2011-2022", précise Santé publique France.

La première vague est survenue de façon concomitante avec une circulation importante d'autres virus respiratoires, dont le SARS-CoV-2, le virus du Covid, et a été marquée "par une sévérité inhabituellement élevée chez les jeunes adultes".

Ensuite, elle a été suivie par un rebond épidémique fin janvier, de moindre ampleur, majoritairement dû au deuxième virus, le B/Victoria. Cette seconde vague a touché principalement les moins de 15 ans et a eu un faible impact en termes de sévérité.

Impact d'une triple épidémie

L'impact global de cette épidémie de grippe a été important dans l’ensemble des classes d’âge, mais particulièrement chez les moins de 15 ans et les 15-64 ans, en comparaison avec les épidémies de grippe précédentes, rapportent les autorités sanitaires.

Durant les 19 semaines épidémiques, le nombre de consultations pour syndrome grippal a été estimé à 2.073.000. En outre, le réseau Oscour a enregistré 110.918 passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal, avec ensuite 15.828 hospitalisations, deux valeurs les plus élevées depuis 2017.

La majorité concernait les personnes âgées de 65 ans et plus, avec 54% des hospitalisations, contre 15% chez les moins de 5 ans, 7% chez les 5-14 ans et 24% chez les 15-64 ans.

Parmi les cas graves admis en service de réanimation, 54% étaient des hommes, l’âge médian était de 59 ans et la majorité des cas était âgés de 15 à 64 ans. "Il y avait 70% des cas qui présentaient au moins une comorbidité ou un facteur de risque de grippe grave", détaille Santé publique France.

L'hiver 2022-2023 a été marqué par une triple épidémie bronchiolite-Covid-19-grippe, dont les effets se sont additionnés, occasionnant de fortes tensions sur l’offre de soins et une surmortalité élevée.

Couverture vaccinale

Selon Santé publique France, une vaccination contre la grippe saisonnière a été rapportée pour 14% des cas graves en 2022-2023

Au total, pour cette année-là, la couverture vaccinale contre la grippe était estimée à 56,2% chez les 65 ans et plus et à 31,6% chez les moins de 65 ans à risque de forme grave. Ces chiffres sont inférieurs à l'année précédente, "mais demeurent supérieurs à ceux des saisons précédant la pandémie de Covid-19".

"Ces deux facteurs peuvent avoir contribué à limiter l'impact de la grippe chez les 65 ans et plus", écrit Santé publique France.

L'absence d’épidémie de grippe en 2020-2021 en raison de la crise sanitaire et les épidémies d'ampleur modérée en 2019-2020 et 2021-2022 "ont eu comme conséquence une moindre exposition de la population française aux virus grippaux durant ces trois dernières années et pourraient, au moins en partie, expliquer l’impact particulièrement intense de la grippe cette saison".

En outre, le recours plus systématique aux tests de la grippe depuis la pandémie de Covid-19 a pu contribuer à augmenter les chiffres de la grippe l'hiver dernier par rapport à l'avant pandémie.

Article original publié sur BFMTV.com