La grippe aviaire réapparait dans une basse-cour de Haute-Savoie

·1 min de lecture

Un foyer de grippe aviaire a été détecté dans une basse-cour de la commune de Messery, sur les bords du lac Léman. La préfecture a ordonné l'euthanasie de l'ensemble des oiseaux.

Un foyer de grippe aviaire a été détecté dans la "basse-cour d'un particulier" en Haute-Savoie. C'est le premier cas de la maladie dans le département, a annoncé mercredi la préfecture qui a ordonné l'abattage des animaux. Ce foyer d'influenza aviaire (communément appelée grippe aviaire) "hautement pathogène de type H5N8" a été détecté sur la commune de Messery, sur les bords du lac Léman.

La préfecture "a ordonné le 13 avril l’euthanasie de l’ensemble des oiseaux de la basse-cour et diligenté des investigations épidémiologiques pour identifier, si possible, la source de la contamination". Les autorités ont étendu la zone de protection autour du foyer infecté à 10 kilomètres, périmètre à l'intérieur duquel les volailles doivent être confinées. La Suisse voisine a été avertie, ajoute-t-on de même source.

3,5 millions de volailles abattues

Le virus de l'influenza aviaire s'est répandu cet hiver dans les élevages du sud-ouest de la France, réputé pour sa production de foie gras. Sa progression a fini par être enrayée au prix de l'abattage - souvent préventif - de 3,5 millions de volailles, essentiellement des canards.

Le 8 avril, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie s'était félicité qu'aucun foyer de cette souche n'ait été détecté depuis deux semaines.


Retrouvez cet article sur Paris Match