Grippe aviaire: pourquoi n'arrive-t-on pas à la contenir année après année?

Claire Tervé
·.
·1 min de lecture
Pourquoi n'arrive-t-on pas à se débarrasser de la grippe aviaire? (Photo: AFP)
Pourquoi n'arrive-t-on pas à se débarrasser de la grippe aviaire? (Photo: AFP)

ANIMAUX - “L’épidémie est hors de contrôle”. Alors que de premiers feux d’alarme s’allumaient en novembre 2020 avec les premiers cas de grippe aviaire, la situation sanitaire est aujourd’hui catastrophique dans les Landes, touchées de plein fouet par l’épizootie. “Quasiment 400.000 canards ont été abattus dans ce département depuis décembre (...) ça va être encore des centaines de milliers, c’est une certitude”, a prédit le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie ce vendredi 8 janvier.

La grippe aviaire est pourtant un ennemi connu des éleveurs: en cinq ans les Landes ont subi trois lourdes épidémies, notamment en 2015, 2016-2017. Lors de l’épizootie de 2016-2017, la filière a investi des “centaines de milliers d’euros” pour renforcer la biosécurité en Chalosse. Parmi elles, la claustration des élevages, avec la construction de nombreux bâtiments. “En 2017, 80 à 90% des élevages étaient en plein air, aujourd’hui, 95% des élevages sont claustrés”, explique au HuffPost Marie-Pierre Pé, directrice du Cifog (Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras).

Julien Denormandie assure aussi que “beaucoup de choses ont été faites depuis 2016, notamment en matière de protocole de biosécurité dans les élevages, avec la mise à l’abri des oiseaux, la limitation de la propagation d’un élevage à un autre”. Mais aussi le système de traçabilité sur les transports et le protocole de nettoyage de ces derniers.

Malgré ces efforts, “on ne maîtrise plus le virus. Il y a toujours de nouveaux foyers”, déplore a...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.