Grippe aviaire : le niveau de risque porté à «élevé» en France, les volailles confinées

© REMY GABALDA / AFP

Le niveau de risque de la grippe aviaire a été porté jeudi de "modéré" à "élevé" sur l'ensemble du territoire métropolitain, selon un arrêté publié au Journal officiel, contraignant les éleveurs à confiner leurs volailles. Les principales régions de production, la Bretagne et le Pays de la Loire, mais aussi le département des Deux-Sèvres, étaient déjà soumis à cette obligation depuis la mi-octobre mais l'épizootie a continué de se propager ces derniers jours, un foyer ayant notamment été découvert dans le Gard la semaine dernière .

"Aucun type d'élevage n'est épargné"

Après une saison 2021-2022 catastrophique (plus de 21 millions de volailles abattues entre fin novembre et mi-mai), le virus a recommencé à frapper des élevages français dès la fin juillet, de manière exceptionnellement précoce. Face à cette diffusion du virus de l'influenza aviaire hautement pathogène (H5N1) et à l'approche de l'automne, période du début des migrations d'oiseaux sauvages et de baisse des températures, les autorités avaient déjà relevé début octobre le niveau de risque de "négligeable" à "modéré" sur l'ensemble du pays.

"Aucun type d'élevage n'est épargné, avait déploré mercredi Yves-Marie Beaudet, le président du Comité national pour la promotion de l’œuf (CNPO), à l'occasion d'une conférence de presse. "C'est quelque chose qui donne des frissons", a-t-il ajouté, en alertant sur le risque que représente l'épizootie pour la production d'œuf. "Les éleveurs sont traumatisés, certains arrêtent de p...


Lire la suite sur Europe1