Grippe aviaire, inflation, crise de l’énergie... La galette des rois sera plus chère cette année

© NICOLAS MESSYASZ/SIPA

L'inflation court, de produits en produits, mais n'est pas la seule raison de la flambée généralisée des prix de l'alimentation. Également impactée par la grippe aviaire et la crise de l'énergie, la galette des rois sera particulièrement coûteuse cette année, allant de quelques centimes à quelques euros supplémentaires à la caisse. Dégustée pour l'Épiphanie, le 6 janvier, par 94 % des Français selon une étude de l'Ifop datant de 2018, cette gourmandise traditionnellement à la frangipane n'est composée que de « produits nobles », rappelle le président de la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française (CNBPF) à BFMTV .

Bouleversée par la grippe aviaire , la production d'œufs tourne à flux tendu, tandis que le prix du beurre a bondi en raison de la diminution de l'offre laitière, sans compter la crise de l'énergie qui impacte toute la chaîne agro-alimentaire.

Jusqu'à 45 % de hausse

En conséquence, le président du CNBFP annonce que les boulangers-pâtissiers devraient augmenter leurs prix de 3 à 5 %, ou prendre sur leur marge commerciale. Si les petits commerces ont le choix, la grande distribution a décidé d'augmenter le prix de vente ses galettes des rois, selon des relevés effectués par BFMTV.

Lire aussi - Feu d'artifice et galette des rois : nos idées pour aborder 2023 du bon pied

La galette de 6/8 parts passe chez Auchan de 6,95 euros à 7,99 euros, soit une hausse de 15 %. Celle de Casino (6 parts) est désormais proposée au prix de 10 euros, contre 6,9 euros...


Lire la suite sur LeJDD