Grippe aviaire H5N8 : six communes du Nord sous surveillance

·2 min de lecture
Six communes sous surveillance après la découverte d'un foyer de grippe aviaire

La Belgique a déclaré avoir identifié un foyer de grippe aviaire le 2 septembre dernier. La zone de surveillance établie couvre six communes françaises dont Tourcoing. Leurs habitants sont désormais soumis à certaines consignes.

Une épidémie dans l’épidémie ? Alors que le Covid-19 paralyse toujours le monde, la Belgique a déclaré la présence d’un foyer de grippe aviaire H5N8 hautement pathogène sur son sol, rapporte Actu.fr. Ce dernier a été localisé chez un marchand d’oiseaux pour les particuliers. Les autorités sanitaires, en France et chez nos voisins, ont donc établi une large zone de surveillance. Celle-ci couvre notamment six communes françaises : Bousbecque, Halluin, Neuville-en-Ferrain, Roncq, Wattrelos et Tourcoing. Cette dernière compte près de 100.000 habitants. Aucun des trois élevages français présents sur ce territoire ne contient la moindre trace de H5N8 à l’heure actuelle.

L’ensemble des habitants de ces communes sont désormais soumis à un certain nombre de règles temporaires. Tous les détenteurs d’oiseaux doivent se déclarer, les professionnels auprès de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) du Nord et les particuliers auprès de leur mairie ou sur le site du ministère de l’Agriculture. De la même manière, ils doivent signaler tout signe clinique ou de mortalité à la DDPP du Nord ou auprès d’un vétérinaire. Des mesures d’encadrement extrêmement strictes du transport d’oiseaux et des mesures biométriques ont également été mises en place.

Des oiseaux vendus dans plusieurs marchés belges

Le marchand d’oiseaux chez lequel a été détecté le virus vendait ses animaux dans sept marchés belges différents. À Florenville le premier mercredi du mois, à Arlon les jeudis, à Chimay les vendredis, à Tournai les samedis, à Bastogne les samedis toutes les deux semaines, à Charleroi et à Anderlecht les dimanches. Toutes les personnes ayant réalisé une acquisition d’oiseaux sur l’un de ces marchés entre le 7 et le 30 août sont invitées à contacter leur vétérinaire si l’animal présente des symptômes. Ceux-ci sont les suivants : problèmes respiratoires, sinusite, yeux larmoyants, tête gonflée avec crête et caroncule cyanosées, diminution de la ponte, dépression, perte d’appétit, mortalité.

Pour rappel, cette grippe ne se transmet pas à l’homme par la consommation de produits alimentaires d’origine aviaire, ni la viande ni les œufs ni les produits dérivés.

Ce contenu peut également vous intéresser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles