Grippe aviaire : un chat contaminé décède, une première en France

À Mauléon, dans le département des Deux-Sèvres, une famille a dû faire euthanasier leur chat domestique après que celui-ci ait été infecté par la grippe aviaire, relate Ouest-France le 24 janvier. L'information a été par la suite confirmée par le ministère de l'Agriculture.

Fin décembre, Delphine Renaud et Arnaud Lambert apprennent que l'exploitation de canes pondeuses qui jouxte leur maison est touchée par la grippe aviaire. "Nous avons été prévenus le jour même où les 8 000 volailles ont été abattues. Devant chez nous, sur notre parcelle, les services vétérinaires étaient garés. Il y avait un barnum, tout le monde était en combinaison", raconte à Ouest-France Arnaud Lambert. Le père de famille assure avoir retrouvé, après le départ des services vétérinaires "des combinaisons sales dans un sac, sous le panier de basket de nos trois enfants". Quelques jours après le passage des vétérinaires, le chat de la famille, Néo, âgé de six ans, tombe malade. Il est testé positif au virus influenza aviaire hautement pathogène H5N1. Son état de santé se dégrade, il se fait euthanasier.

"La détection du virus d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) chez les mammifères est un phénomène rare" mais "déjà observé", a informé à l'AFP le ministère de l'Agriculture. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), il s'agit tout de même d'une première. "La sensibilité des chats aux virus de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) est connue depuis 2004 et a déjà été démontrée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une nouvelle espèce de lézard découverte par un groupe de scientifiques au Pérou
Attention ce minuscule coléoptère peut vous infliger une douleur atroce aux yeux
Une nouvelle colonie de 500 manchots découverte en Antarctique
Inde : aucun rhinocéros n'a été braconné en 2022 dans le parc de Kaziranga
Combien de temps une chenille reste-t-elle dans son cocon ?