Grippe aviaire: Des centaines de milliers de canards vont encore être abattus, dit Denormandie

·1 min de lecture
GRIPPE AVIAIRE: DES CENTAINES DE MILLIERS DE CANARDS VONT ENCORE ÊTRE ABATTUS, DIT DENORMANDIE

PARIS (Reuters) - Des centaines de milliers de canards supplémentaires vont être abattus, a indiqué vendredi le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, ajoutant qu'il fallait "aller plus vite" pour contenir la diffusion de la grippe aviaire.

"Ce sont quasiment 400.000 canards qui ont été abattus dans le département des Landes. […]. Ça va être encore des centaines de milliers, c'est une certitude", a-t-il dit sur France Bleu Gascogne.

"L'objectif, c'est de faire un dépeuplement massif pour contenir l'épidémie", a ajouté le ministre, qui doit se rendre ce vendredi dans le département des Landes où 119 foyers de grippe aviaire ont été confirmés.

Il faut "accélérer dans la course contre la montre" face à la grippe aviaire, a plaidé Julien Denormandie, rappelant la décision de réquisitionner des abattoirs.

"Jusqu'à présent, nous avions un vide sanitaire à trois kilomètres autour des foyers. De ces trois kilomètres, nous allons passer à cinq kilomètres", a-t-il également expliqué.

Le virus H5N8 de la grippe aviaire, non transmissible à l'être humain, se propage rapidement en ce moment en Europe via les migrations d'oiseaux sauvages, ce qui fait craindre au secteur de l'élevage de subir des abattages massifs comme lors de précédentes épizooties.

(Blandine Hénault, édité par Jean-Stéphane Brosse)