Grippe aviaire : un abattage préventif dans une centaine de communes du Sud-Ouest

·1 min de lecture

Le virus n'est pas transmissible à l'homme, mais il est hautement dangereux pour les volailles. Face à la résurgence de la grippe aviaire, les autorités ont ordonné l'abattage préventif de volailles d'élevage dans une centaine de communes, principalement des Landes mais aussi des Pyrénées-Atlantiques, afin de maîtriser la propagation. Un précédent arrêté, en date du 23 décembre, avait déjà ordonné un abattage préventif dans 11 communes des Landes. 40.000 canards avaient ainsi dû être abattus.

>> LIRE AUSSI -Grippe aviaire : abattages préventifs massifs de 40.000 canards dans les Landes

Des éleveurs "dépités"

Un "abattage préventif est ordonné en vue d'accélérer la maîtrise de l'épizootie", indique l'arrêté. Le texte met notamment en avant "la forte densité d'élevages de volailles dans le département des Landes".

Serge Mora, président du Mouvement de défense des exploitants familiaux (Modef) des Landes, s'insurge : "les éleveurs sont vraiment dépités. Certains sont, psychologiquement, complètement abattus. C'est la troisième fois en cinq ans que des volailles doivent être abattues. L'éleveur qui voit ses animaux en parfaite santé comprend mal, voire pas du tout, qu'on vienne abattre des animaux comme cela."

>> LIRE AUSSI -Comment la filière du canard a amélioré la lutte contre la grippe aviaire

Les indemnisations attendues

Une centaine d'exploitants ont manifesté samedi dernier pour exprimer leur colère face à ces mesures difficiles. La grippe aviaire a été détecté...


Lire la suite sur Europe1