Grippe aviaire : un 2e cas détecté dans les Yvelines

·1 min de lecture

Après un premier foyer d'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) détecté en Haute-Corse le 16 novembre, un nouveau foyer vient d’être confirmé par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) dans une animalerie des Yvelines. Provoquée par le virus H5N8 (qui est de la même "famille" que le virus H5N1 qui avait causé environ 330 décès dans le monde entre 2003 et 2012), cette maladie atteint principalement les oiseaux sauvages et peut se transmettre aux oiseaux d'élevage - poulets, canards, oies...

Qualifié de "hautement pathogène" par le Ministère de l'Agriculture, le virus H5N8 a été repéré pour la première fois en Russie et au Kazakhstan au cours de l'été ; plus récemment, il a contaminé des oiseaux d'élevage aux Pays-Bas, en Allemagne et en Grande-Bretagne. En France, le 16 novembre 16 novembre, un premier cas avait été déclaré parmi les poules d'une animalerie de Haute-Corse, à Lucciana, avait annoncé le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, lors d'un entretien pour Public Sénat-LCP-Le Figaro. Cette détection avait donné lieu à l'euthanasie de 473 oiseaux, parmi lesquels des poules, des oies, des faisans et des dindons, apprend-on sur France 3 Corse. Le second cas touche une autre animalerie, cette fois dans les Yvelines (Ile-de-France). Une zone de protection et de surveillance a été mise en place autour du foyer et tous les oiseaux ont été euthanasiés.

Une enquête épidémiologique a été lancée "afin d’identifier (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : le tocilizumab confirme son potentiel chez les patients gravement malades
Covid-19 : non, les animaux domestiques ne transmettent pas le coronavirus
DIRECT. Covid-19 en France ce 20 novembre : chiffres, annonces
Pourquoi certains enfants développent une immunité au Covid-19 sans l'avoir attrapé ?
Alzheimer et microbiote intestinal : le lien est confirmé