Grippe aviaire : épidémie hors de contrôle dans le sud-ouest

C'est une course contre la montre pour stopper le virus de la grippe aviaire. Comme Éric Dumas, éleveur dans les Landes, près de 150 fermes ont dû cesser brutalement leur activité. Tous ses canards ont été abattus : "ça fait mal au ventre", confie-t-il. La situation est hors de contrôle : 124 foyers d'infection ont été recensés dont 119 dans les Landes, un chiffre qui a doublé en une semaine. "Redevenir raisonnables" Serge Mora est éleveur depuis 43 ans, il doit envoyer ses 2 500 canards à l'abattoir et dénonce l'élevage intensif : "Est-ce qu'il va falloir continuer à produire 30 millions de canards (...) ou est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux redevenir raisonnables et produire 21 ou 22 millions pour le marché français ?". C'est la troisième crise de la grippe aviaire en cinq ans, depuis décembre près de 400 000 canards ont été abattus dans le département des Landes. Les organisations demandent que l'État prenne des mesures d'abatages radicales.