Grève du 5 décembre : à quoi s'attendre à Paris ?

Le mouvement de grève du 5 décembre, contestant le nouveau régime de retraite, va être suivi par de nombreux corps de métiers et devrait presque paralyser la région parisienne.

Le mouvement de grève du 5 décembre va être très suivi par les services publics mais aussi dans le privé, tout particulièrement en région parisienne. À quoi doivent s’attendre les Franciliens lors de cette nouvelle journée de grève ? Zoom sur les nombreuses perturbations annoncées.

Transports, éducation, police, hôpitaux, Gilets jaunes... des millions de personnes sont appelées à faire grève le jeudi 5 décembre en raison de la réforme des retraites prévue par le gouvernement. Si le mouvement va être suivi dans toute la France, c’est en région parisienne qu’il devrait le plus se faire ressentir et empêcher de nombreuses personnes de se rendre au travail, notamment à cause des transports qui circuleront très peu, voire pas.

Les transports

Très impactés par cette réforme des retraites, les syndicats de la RATP annoncent une très forte mobilisation ce 5 décembre, tout comme elle l’avait été le 13 septembre dernier, ce qui avait quasiment paralysé l’Île-de-France.

Contrairement au 13 décembre, les syndicats appellent cette fois-ci à une grève illimitée qui pourrait donc durer tout le mois de décembre si le gouvernement venait à ne pas changer de position. Même son de cloche à la SNCF où trois syndicats appellent à une grève illimitée. Les ventes de billets de train pour le 5 décembre ont d’ailleurs été fermées par la SNCF, qui communiquera les prévisions de trafic mardi en fin de journée.

Concernant les transports aériens, plusieurs syndicats ont également appelé à faire grève. Malgré cet appel, 80% des vols devraient tout de même être assurés selon Augustin de Romanet, PDG du groupe Aéroport de Paris (ADP).

Pour faciliter les déplacement des Franciliens, plusieurs alternatives vont être mises en place à l’occasion de cette journée, voire pendant tout le mois de décembre.

Éducation

La majorité des syndicats enseignants appellent également les 900 000 enseignants du premier et second degré à faire grève ce jeudi. De nombreuses écoles devraient donc être fermées jeudi ainsi que les jours suivants pour certaines d’entre elles. Selon le syndicat SNUipp-FSU, 60% des enseignants feront grève et 10 à 20% des écoles seront fermées pour la journée de jeudi.

Police et justice

Estimant ne pas avoir été assez entendus pendant leur “marche de la colère” du 2 octobre, deux syndicats de police, Alliance et UNSA, appellent à faire grève jeudi. Les syndicats de police prévoient la fermeture symbolique des commissariats, l'intervention uniquement sur appels d'urgence ou encore le refus de rédiger des procès-verbaux lors de cette journée.

Côté justice, les avocats vont aussi se joindre au mouvement. Le Conseil national des barreaux a voté une journée de “justice morte”. Les avocats veulent défendre leur “régime autonome” qui ne coûte “pas un euro” à l’État.

Essence

Avec les transports en commun qui seront presque inexistants le 5 décembre, le trafic routier devrait être encore plus important que d’ordinaire en Île-de-France. Mais il faudra se méfier, car plusieurs raffineries de France font également état d’un appel à la grève. Il faut donc s’attendre à des difficultés d’approvisionnement de carburants, même si les préavis n’ont pour l’instant pas été déposés.

Les hôpitaux et l’énergie

Depuis plusieurs mois, les urgences des hôpitaux ont connu plusieurs mouvements de contestations. Les syndicats FO, la CGT et SUD appellent à la grève le 5 décembre, même si la date fait débat, dans le secteur où des journées d’action sont déjà programmées les 10 et 17 décembre.

Trois syndicats appellent à la grève les 140 000 électriciens et gaziers de France. Si les foyers n’ont pas à craindre de coupure de courant, ou de gaz, la CGT appelle à des baisses de production d’électricité ou des coupures dans les bâtiments publics d’État (excepté les hôpitaux) et les entreprises qui licencient.

Des mouvements de grève ont également été annoncés à La Poste et dans le ramassage des ordures. Les Gilets jaunes profiteront aussi de cette occasion pour se joindre au mouvement et pour faire part de leurs revendications aux côtés de l'ensemble des nombreux corps de métier en grève ce jour-là.

Ce contenu peut également vous intéresser :