Grenouilles miniatures, COP 15 contre la désertification et chute de cheveux : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 9 mai 2022 : six espèces de grenouilles miniatures découvertes au Mexique, la lutte contre la désertification engagée par la COP 15 et un espoir de traitement pour freiner la chute des cheveux.

L’actualité scientifique du 9 mai 2022, c’est :

En animaux : .

  • De la taille d'un ongle de pouce, elles ont été découvertes dans les forêts du Mexique. Avec ses 13 millimètres de long, l’une d’elle est même la plus petite du pays.

  • Ces grenouilles à développement direct émergent des œufs sous forme de grenouilles miniatures parfaites, contrairement à la majorité qui éclosent sous forme en têtards.

  • Selon Tom Jameson, zoologue à l'université de Cambridge, "ces nouvelles espèces étaient passées inaperçues, car elles sont petites et brunes et ressemblent beaucoup aux autres grenouilles".

En nature : .

  • Les participants à la COP15, qui se tient jusqu'au 20 mai, tenteront de proposer des mesures concrètes pour stopper l’accroissement de la désertification.

  • L'ONU estime que 40% des terres sont dégradées dans le monde. Le président ivoirien Alassane Ouattara a évoqué "un contexte d’urgence climatique qui impacte durement nos politiques de gestion des terres".

  • Neuf chefs d'Etats africains étaient présents autour de Alassane Ouattara. Le président français Emmanuel Macron doit s'exprimer dans la journée par un message vidéo.

En santé : .

  • Le baricitinib, un médicament utilisé contre la polyarthrite rhumatoïde, s'est avéré efficace pour rendre leur chevelure à des patients atteints de pelade.

  • La pelade est une maladie auto-immune qui entraîne la perte soudaine de plaques de cheveux en raison de l'attaque des follicules pileux par des cellules immunitaires déréglées.

  • Dans cet essai clinique, l'équipe de l'Université Yale aux États-Unis a observé qu'un tiers des 1200 patients inclus dans leur étude avait répondu de façon spectaculaire au traitement.

En animaux : .

  • Une équipe anglo-sud-africaine vient de démontrer que l’aptitude des oiseaux parasitant le nid d’autres espèces se transmet uniquement par les mères. Une spécificité génétique qui pourrait jouer un sale tour à nos coucous.

  • Les relations entre les diverses espèces d’oiseaux parasites et les hôtes contraints d’é[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles