Grenoble : Plusieurs femmes exclues d'une piscine après s'être baignées en burkini

·2 min de lecture

POLEMIQUE - Deux ans après leur première action significative pour défendre le port du burkini, les militantes de l'association Alliance citoyenne sont revenues mercredi dans la piscine Jean Bron de Grenoble

En juin 2019, une dizaine de femmes soutenues par un collectif militant, l’Alliance citoyenne, avaient revendiqué leur droit de se baigner en burkini. Leur « acte de désobéissance civile », contre des règlements de piscines qu’elles jugent discriminatoires, s’était alors déroulé dans la piscine Jean Bron à Grenoble. Deux ans plus tard, cinq femmes (selon la police, six d’après l’association) ont renouvelé leur action en se baignant en burkini, mercredi vers 15h30 dans la même piscine iséroise.

Les militantes ont été verbalisées et exclues de l’établissement pour deux mois, indique la mairie de Grenoble. Leur présence a provoqué l’évacuation du bassin, à la demande des agents municipaux, qui avaient bloqué l’accès à la baignade d’une dizaine d’autres femmes. Ce nouvel incident intervient après plusieurs actions de ce collectif et des échanges tendus entre Eric Piolle, le maire écologiste de la ville, ainsi que le gouvernement, sur ce type de maillot de bain recouvrant l’ensemble du corps.

« Ces méthodes d’action sont dans leur ADN »

Cette action « s’est faite dans le calme, sans violence », précise Annabelle Bretton, adjointe chargée de l’Education populaire et de la démocratie ouver(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Echirolles : Un jeune homme en détention provisoire après avoir blessé quatre policiers lors de son interpellation
Grenoble : Des croix gammées taguées à plusieurs reprises sur un monument aux victimes d’Auschwitz
Villefontaine : Une enquête pour meurtre ouverte après le lynchage d'un jeune homme par une dizaine d'individus
Ultra-trail : IRM en série, capteur de glycémie... Des coureurs de l’Ut4M soutenus par la science
Grenoble : Enquête pour « meurtre en bande organisée » après la découverte d'un corps dans une voiture incendiée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles