Covid-19 : "Les délais d'attente pour accéder à la greffe rénale pourraient être allongés"

·1 min de lecture

Plus de 19 000 personnes sont actuellement en attente de greffe rénale en France. Ces patients atteints d'insuffisance rénale chronique ont vécu avec une grande inquiétude le premier pic de l'épidémie de Covid-19 car, du 18 mars au 11 mai dernier, les autorités de santé en lien avec les sociétés savantes ont suspendu transitoirement l'activité de greffe rénale, en raison des risques que l'opération pouvait comporter pour le receveur mais aussi pour le donneur du greffon, en cas de don avec donneur vivant.

"Pendant cette période, seules les greffes pédiatriques et les greffes combinées (c'est-à-dire associées à un autre organe) ont pu se poursuivre. Les greffes de rein seules n'étaient pas moins importantes que les autres, mais les connaissances que l'on avait à l'époque sur le virus du Covid-19 et sur les risques qu'il pouvait comporter pour les patients après une opération de greffe étaient très limitées. Nous avons donc conseillé de limiter les opérations de transplantation aux situations dans lesquelles il y avait un risque vital" explique le Pr François Kerbaul, directeur du prélèvement et de la greffe organes-tissus à l'Agence de biomédecine.

Greffe de rein : comment ça se passe pendant l'épidémie ?

Depuis le 11 mai et le déconfinement, les équipes de prélèvement et de greffe ont repris leur activité, tout en s'organisant pour offrir des conditions sanitaires indemnes du Covid-19. Une réorganisation de haute volée : il faut en effet (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : qu'est-ce qu'un vacin à ARN ?
DIRECT. Covid-19 en France ce 10 novembre : chiffres, vaccin Pfizer...
Affaire Dépakine : l'Agence du médicament mise en examen pour "homicides involontaires"
Confinement : comment rester en forme toute la journée ?
Sclérose en plaques : une piste prometteuse pour éviter au système immunitaire de sur-réagir