Greffe de moelle, chimiothérapie, médicaments : quels traitements contre la leucémie ?

·1 min de lecture

Le terme de "cancer du sang" pour désigner la leucémie est inexact. En effet, c'est la moelle osseuse qui est déficiente, produisant des cellules sanguines de manière anarchique. La maladie touche entre 12.000 et 13.000 adultes chaque année, mais aussi 500 adolescents de moins de 15 ans, ce qui en fait la forme de cancer la plus fréquente chez les plus jeunes, précise le professeur Jean-Hugues Dalle, hématologue à l’hôpital Robert-Debré à Paris. Invité d'Europe 1 jeudi dans l'émission Sans Rendez-vous, il a détaillé les divers traitements existants.

>> A LIRE AUSSICéline, 30 ans, maman d'un enfant atteint d'une leucémie : "Même si aujourd'hui il va bien, demain, tout peut basculer"

La chimiothérapie s'impose

"La leucémie fait partie de la famille des cancers et globalement ce que l’on sait bien faire pour les cancers, c’est la chimiothérapie", pose d'emblée le professeur. Si ce traitement est particulièrement indiqué, explique-t-il, c'est parce que la leucémie est un cancer où la prolifération des cellules est très rapide. Ces cellules malades sont très sensibles à la chimiothérapie.

Un médicament pour stopper la prolifération cellulaire

Le traitement de la leucémie a réalisé un bond en avant il y a une vingtaine d'années avec la mise au point d'un médicament : le Glivec. Celui-ci s'attaque à la protéine responsable de la prolifération et de la dégénérescence des cellules. "Ça a révolutionné le traitement, parce qu’avant c’était 6-7 ans d’espérance de vie, et maintena...


Lire la suite sur Europe1