Greffe d’un cœur de porc chez un patient : ce que pourraient changer les xénotransplantations

Le problème n'est donc pas tant de réussir chirurgicalement la transplantation que d'éviter ce rejet hyperaigu. C'est l'exploit auquel sont parvenus les spécialistes qui se sont occupés de ce patient. Ils ont pour cela utilisé un cœur provenant d'une lignée de cochon génétiquement modifiée produite par la société américaine Revivicor.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles