Green Book (France 2) L'incroyable transformation de Viggo Mortensen

·1 min de lecture

En 1962, Tony Lip, un Italo-Américain brutal issu des bas-fonds du Bronx, est habitué aux postes de videur de clubs louches. Il est embauché comme chauffeur par le roi du piano Don Shirley, un compositeur noir, à l'occasion d'une tournée traversant le Sud ségrégationniste. Don Shirley a beau être reconnu et riche, il n’est plus «un Noir» pour ses confrères, et ne sera jamais «un Blanc» pour ceux qui paient une fortune pour le recevoir en concert. En face, Tony Lip est un homme rustre, un père de famille, amoureux de sa femme mais qui ne sait pas lui écrire une lettre digne de ce nom. Une improbable amitié va naître entre ces deux hommes que tout oppose...

À lire également

Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours (France 3) Viggo Mortensen entre plaies et bosses

Où est passée la silhouette affûtée que Viggo arborait dans Captain Fantastic (2016) ? Dans ce road movie, inspiré d’une histoire vraie, on la cherche sous les trente kilos que l’acteur a pris pour devenir l’imposant Tony Lip, mafieux et videur raciste, devenu le chauffeur d’un pianiste noir (Mahershala Ali), lors d’une tournée dans l’Amérique ségrégationniste des années 60.

"Je devais prendre du gras pour entrer dans la tête de cet homme et être fidèle à... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi