Grasse : une ville en état de choc après la fusillade

France 2

Le temps s'est arrêté dans le quartier du

lycée Tocqueville de Grasse (Alpes-Maritimes) ce jeudi 16 mars. Encadrés par la police et les secours, les lycéens rassurent leurs proches au téléphone : ils sont sains et saufs. Les parents, arrivés dès l'annonce de l'attaque, sont sidérés. D'autres parents, à l'extérieur du périmètre de sécurité, attendent fébriles des nouvelles de leur enfant.

La population soulagée

Bientôt, tous pourront retrouver le chemin de la maison. Soulagés, certains ont eu très peur. Ce soir, toute la ville de Grasse accuse le coup. "C'est un moment très difficile pour la ville de Grasse. Un moment qui blesse, qui choque la population", a déclaré Jérôme Viaud, le maire de la ville. Dans plusieurs établissements de la ville, les élèves ont dû rester confinés tout l'après-midi.

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. "Envoyé spécial". Dépakine : un silence coupable
Cinq questions sur le courrier piégé qui a fait une blessée au bureau du FMI à Paris
Ce que l’on sait de la fusillade dans un lycée de Grasse
Action des travailleurs sans-papiers à Rungis : "Les patrons profitent de nous", "ça ne peut plus durer"
VIDEO. Hollande dénonce "un attentat" après l'explosion d'un colis piégé au siège européen du FMI à Paris

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages