Grasse : ce que l’on sait de la fusillade dans un lycée

France 3

Selon les informations recueillies par Manon Bougault, envoyée spéciale pour France 3 à Grasse, "ce jeune homme a peut-être agi par vengeance, c'est en tout cas la première piste évoquée par la procureure de Grasse. Vengeance contre certains de ses camarades : en effet, l'adolescent entretenait visiblement des relations tendues et conflictuelles avec les autres lycéens, il avait du mal à s'intégrer."

La piste terroriste écartée

"Il faut savoir que la piste terroriste est totalement écartée", poursuit la journaliste, "Les enquêteurs ici parlent bien de

l'acte d'un jeune homme fragile, d'un jeune homme fasciné par les armes, il suffit d'ailleurs d'aller consulter sa page Facebook, on y voit des photos d'armes à feu, des vidéos de tueries de masse. Alors vous l'imaginez, ici, c'est l'incompréhension. Les élèves avec qui j'ai discuté sont abasourdis, certains tremblent encore." Il est vrai qu'en France, ce type d'actes est extrêmement rare.

Retrouvez cet article sur Francetv info

DIRECT. Coups de feu dans un lycée de Grasse : le jeune suspect a passé la nuit en garde à vue
Coups de feu dans un lycée de Grasse : le suspect "en garde à vue pour tentatives d'assassinats"
ENQUETE FRANCEINFO. "Tout le monde est devenu fou" : retour sur l'explosion de violences au lycée Suger de Saint-Denis
Fusillade dans un lycée : quels précédents ?
Grasse : le tireur présumé fasciné par les armes

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages