En graphiques : les exportations d’armes françaises

Deux raisons peuvent expliquer ces phénomènes conjoncturels : la signature de grands contrats qui génèrent des pics de livraisons (à l'instar des chars Leclerc vendus aux Émirats arabes unis au début des années 2000) un environnement favorable aux exportations, avec une demande soutenue de la part des pays importateurs (depuis le début des années 2010). Dans une analyse de marché, les exportations françaises représentent le versant « offre » alors que les dépenses de défense des pays clients correspondent au versant « demande ». En 2020, les dépenses de défense ont atteint un niveau jamais observé, y compris durant la guerre froide, frôlant les 2 000 milliards de dollars.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles