Ce graphène est tout simplement… parfait !

·1 min de lecture

Le graphène. Ce sont peut-être les antivax qui en parlent le plus depuis quelques semaines. Il entrerait dans la composition des vaccins anti-Covid. Mais assez d’élucubrations. C’est aujourd’hui bien plus sérieusement que ce matériau « miracle » revient sur le devant de la scène. Des chercheurs de l’Ulsan National Institute of Science and Technology (Unist, Corée du Sud) viennent d’annoncer qu’ils sont parvenus à faire croître un graphène monocristallin incroyablement pur sur une grande surface. Le graphène parfait !

On peut changer les propriétés du graphène en ajoutant... des défauts

L’équipe avait déjà produit des films de graphène monocristallins dénués de ces petites « îles » formées d’une seconde couche de matériau. C’était sur des feuilles de Cu(111), à l’aide de méthane (CH4) et à des températures d’environ 1.320 kelvins (K) – soit un peu moins de 1.050 °C. Mais ces films de graphène comprenaient toujours des plis et des fissures. Ils se formaient lorsque le matériau était ramené à la température ambiante et diminuaient ses performances.

Cette fois, les chercheurs sont parvenus à éliminer ces défauts. Des expériences avaient en effet montré que les plis en question se formaient à au moins 1.020 K. Alors, les physiciens ont décidé d’essayer de faire croître leur graphène par voie chimique, sur des feuilles de Cu-Ni(111) et à différentes températures autour de ce seuil. Ils ont constaté que cela fonctionnait parfaitement sur une plage comprise entre 1.000 et 1.030 K. Le graphène ainsi produit a montré des performances remarquables. Comme preuve de la perfection !

Sur cette illustration, les chercheurs de l’Ulsan National Institute of Science and Technology (Unist, Corée du Sud) montrent comment des plis se forment dans des films de graphène pendant le processus de refroidissement après croissance sur une feuille de Cu (111). © Unist
Sur cette illustration, les chercheurs de l’Ulsan National Institute of Science and Technology (Unist, Corée du Sud) montrent comment des plis se forment dans des films de graphène pendant le processus de refroidissement après croissance sur une feuille de Cu (111). © Unist

Un bond en avant pour la science et pour les applications

Les chercheurs soulignent par ailleurs la simplicité de leur méthode....

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles