De grands investisseurs chinois discutent d'une part dans Aramco

par Kane Wu, Tom Arnold et Alex Lawler
·1 min de lecture
DE GRANDS INVESTISSEURS CHINOIS DISCUTENT D'UNE PART DANS ARAMCO

par Kane Wu, Tom Arnold et Alex Lawler

HONG KONG (Reuters) - De grands investisseurs chinois sont en discussions pour acquérir une participation dans Aramco, a appris Reuters de plusieurs sources mercredi, alors que la compagnie pétrolière publique saoudienne se prépare à céder une part supplémentaire de son activité à des groupes internationaux.

Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salman, a déclaré mardi dans un entretien télévisé qu'Aramco avait entamé des discussions avec un groupe énergétique mondial de premier plan sur une participation de 1%, laissant par ailleurs la porte ouverte à la vente de titres supplémentaires sous un à deux ans.

Une part de 1% d'Aramco équivaut aujourd'hui à environ 19 milliards de dollars au regard de la capitalisation boursière du groupe saoudien.

Selon deux des sources, le fonds souverain China Investment Corporation (CIC) fait partie des prétendants à un possible investissement.

Aramco est en pourparlers avec CIC, de même qu'avec des groupes pétroliers publics chinois, a dit l'une des sources, qui est proche de CIC.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès des entreprises chinoises.

D'après une autre source, Aramco discute depuis plusieurs années avec des investisseurs chinois et CIC fait figure de favori.

(Kane Wu à Hong Kong, Tom Arnold et Alex Lawler à Londres, avec Ron Bousso, Davide Barbuscia, Saeed Azhar et Ghaida Ghantous; version française Jean Terzian)