Les grands fonds marins, un environnement stratégique à préserver

C'est une zone quasiment inconnue des humains. Les grands fonds marins, qui recouvrent 62 % de la surface de la planète, suscitent un intérêt croissant dans le monde et recouvrent de multiples enjeux économiques, stratégiques et environnementaux. Et selon une étude de la Fondation de la mer rendue publique ce vendredi 3 juin, la France est particulièrement bien dotée.

À partir de -1000 m de profondeur, l'univers marin est unique tant par ses caractéristiques physiques et chimiques que par la vie qui a su s'y développer, comme le décrit Éric Lesavre, vice-président du cabinet Advention qui a réalisé l'étude pour la Fondation de la mer : « Il n'y a plus du tout de lumière, il y a de la vie, mais très peu. Il y a des températures constantes, entre 0 et 4 °C et des pressions énormes. Mais en tout cas, on trouve des formes de vie très différentes, très variées et dont vraisemblablement on connait moins de 1% à l'heure actuelle. »

Tous ces mystères regorgent à coup sûr de richesses selon les chercheurs. À commencer par les métaux et terres rares, déjà convoités par plusieurs États, malgré les risques pour cet environnement fragile. Fort potentiel aussi pour la recherche médicale ou encore enjeux militaires. Dans tous ces domaines, une course internationale est lancée.

À lire aussi : One Ocean Summit, les ONG restent sur leur faim et dénoncent un «blue washing»

Protéger ces fonds marins


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles