Les Grands Entretiens (LCP-Public Sénat) Daphné Roulier donne la parole à ceux qui "ont réussi à métaboliser la souffrance pour en faire quelque ch...

·1 min de lecture

Pourquoi avoir choisi ce thème de la résilience comme fil conducteur de votre série d’entretiens ?

Daphné Roulier : Je suis partie de l’idée que notre génération et celle de nos parents n’ont pas connu la guerre, la faim ou l’exil. Aucun des cataclysmes majeurs du XXe siècle, à part le chômage et le sida. Avec le réchauffement climatique, nous allons être confrontés à des catastrophes importantes, le Covid-19 étant déjà un signe avant-coureur. Je trouvais intéressant de donner la parole à des gens qui ont vécu des traumatismes et qui ont réussi à métaboliser la souffrance pour en faire quelque chose de positif.

À lire également

Les confidences chocs de Daphné Roulier, victime de harcèlement sexuel à Canal +

Qu’est-ce qui vous a le plus touchée chez vos invités de ce soir ?

Françoise Nyssen, ex-ministre de la Culture, est extraordinaire : elle a fondé une école, appelée le Domaine du Possible, après le suicide de son fils, qui était en rupture et en échec scolaire. Elle a sublimé sa douleur. Le chef Olivier Roellinger, lui, a subi une agression à l’âge de 20 ans, qui l’a laissé pour mort. Il n’avait jamais voulu pardonner à ses agresseurs, mais il l’a fait en plateau. Lors de notre échange, quelque ch... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi