Grandir à l'ère du coronavirus, quand les cours au lycée deviennent une "bouffée d'oxygène"

Depuis quelques semaines, un nouveau protocole sanitaire au lycée a transformé la vie de Blanche Brethes, scolarisée en classe de Seconde à Paris. Désormais, elle passe la moitié du temps à la maison, loin des amis et surtout des terrains de football où elle s'entraîne en club à raison de 7 heures par semaine en temps normal. Mais à la différence du premier confinement, "le fait de continuer à aller au lycée, je pense que ça va être plus simple et que je vais moins décrocher de l'école", confie la lycéenne, ajoutant qu'y retrouver ses amis constitue "une bouffée d'oxygène".