Les grandes marées, un spectacle de toute beauté mais pas sans danger

Atelier des modules
·1 min de lecture

Le ramassage des coquillages et des crustacés appartiennent à ceux qui se lèvent tôt. Ces privilégiés qui habitent à moins de 10 kilomètres des côtes se sont levés aux aurores pour profiter des grandes marées. L'occasion pour ces habitants de Dieppe et aux alentours de profiter du bord de mer en cette période de restrictions. La règle des 10 km a bien été respectée. Pas besoin d'attestation.

On a de la chance d'être en bord de mer parce que nous le confinement, le couvre-feu on l'a vécu pas trop mal. Grâce à la mer.

Denis Delestrees

Pêcheur à pied

La prudence est de mise

Si la beauté du spectacle des grandes marées attire un public nombreux, la montée très rapide des eaux n'est pas sans danger. Au Crotoy, des gardes équestres sont sur le pont pour alerter les promeneurs. Cette semaine, les coefficients de marée sont particulièrement élevés. Avec 111 sur la Côte Picarde, la montée des eaux - dont on dit qu'elle se fait à la vitesse d'un cheval au galop - est très dangereuse.

La mer monte tellement vite. Vous êtes surpris. Si vous êtes sur un banc de sable et entouré par un petit chenal, vous ne pouvez plus traverser.

Gérard Bordji

Président de la SNSM du Crotoy

Cette mauvaise aventure est arrivée à un couple de la région de Berck, il y a un an. Pour profiter du spectacle en toute sécurité en mer ou sur le littoral, les autorités font plusieurs préconisations. Attention à bien consulter la météo et les horaires de marée avant de sortir, à ne pas sortir seul, à avertir ses (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi