Grandes manœuvres. Une fronde de la Cedeao contre la transition de cinq ans au Mali ?

·1 min de lecture

La Communauté des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a décidé de se réunir ce 9 décembre, après l’annonce faite d’une possible prolongation de 5 ans de la transition au Mali. Mais analyse la Revue de presse de RFI, dans les coulisses, conciliabules et rencontres diplomatiques ont déjà commencé.

Ça s’agite en coulisse avant le sommet extraordinaire de la Communauté des États d’Afrique de l’Ouest ce 9 janvier à Accra, au Ghana. Ce sommet doit se prononcer sur la durée de la transition au Mali.

Ce 5 décembre, l’organisation ouest-africaine a tâté le terrain en envoyant à Bamako une délégation conduite par l’ancien président Nigérian Goodluck Jonathan, médiateur dans la résolution de la crise malienne. Cette délégation a été reçue par le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta. Au menu des échanges, pointe Maliweb : “les conclusions des Assises nationales de la Refondation”, avec bien sûr ce fameux chronogramme de 5 ans [qui doit fixer la date des élections pour un retour à un gouvernement civil] qui fait tant couler d’encre et de salive.

Et on note un certain revirement de la part des autorités maliennes…

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles