Les grandes entreprises françaises versent 44,3 milliards d'euros à leurs actionnaires

Les grandes entreprises dans le monde, en particulier en France, ont continué de verser au cours du deuxième trimestre des dividendes  à des niveaux record, redistribuant à leurs actionnaires les colossaux profits de l'année passée, selon une étude trimestrielle publiée mercredi.

En France, un nouveau record en euros, a même été battu pour un deuxième trimestre, avec 44,3 milliards versés, selon les données collectées par le gérant d'actifs Janus Henderson.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Quatre entreprises françaises dans le top 20 des plus gros verseurs

Dans le pays, "les dividendes ont augmenté de 32,7% au deuxième trimestre", soit un rythme "supérieur à la moyenne européenne" souligne Charles-Henri Herrmann, directeur du développement France et Bénélux de Janus Henderson, cité dans le rapport.

Quatre entreprises françaises figurent dans le top 20 des plus gros verseurs du trimestre, avec BNP Paribas (6e), Sanofi (10e), Axa (12e) et LVMH (14e). Elles avaient cumulé 35 milliards d'euros de bénéfices nets en 2021.

Un chiffre qui paraît effarant au vu de la situation économique actuelle mais qui s’explique principalement par la reprise économique de 2021, qui continue de booster les profits, comme l’explique l’économiste Pascal de Lima : "Il y a une reprise qui a été tout à fait exceptionnelle avec des chiffres en Europe de 6, 7, 8, 9% en fonction des différents pays. Des profits records pour BNP, LVMH, Axa, Sanofi en particulier avec des raisons q...


Lire la suite sur Europe1