La plus grande peinture du monde vendue aux enchères à Dubaï

·1 min de lecture

La plus grande toile du monde s'est vendue, lundi 22 mars, aux enchères à Dubaï pour près 62 millions de dollars, ce qui la place parmi les œuvres d'art les plus chères jamais adjugées, rapportent CNN et The Guardian, mercredi. Mesurant à peu près l'équivalent de quatre terrains de basketball, "The Journey of Humanity" a été créée par le peintre britannique Sacha Jafri afin de collecter des fonds pour les enfants touchés par la pandémie de Covid-19.

Initialement, l'artiste avait découpé son travail en 70 parties et prévoyait de vendre les panneaux séparément dans l'espoir de gagner au total 30 millions de dollars. Mais lors d'une vente aux enchères caritative lundi, l'homme d'affaires basé à Dubaï, André Abdoune, a offert plus du double de ce montant pour l'intégralité de l'œuvre. Cette vente place ainsi Sacha Jafri parmi les artistes vivants les plus chers au monde.

>> A lire aussi - Un dessin du XVIIème siècle du Bernin adjugé à un prix record aux enchères

Les 62 millions de dollars récoltés pour "The Journey of Humanity" n'ont néanmoins pas battu les précédents records détenus par Jeff Koons, David Hockney et l'artiste numérique Beeple, dont l'oeuvre NFT "Everydays : The First 5000 Days" s'est vendue, un peu plus tôt ce mois-ci pour plus de 69 millions de dollars, chez Christie's.

Cette somme, obtenue par Sacha Jafri, sera intégralement reversée à l'UNICEF, l'UNESCO, la Global Gift Foundation et à Dubaï Cares pour des programmes liés à l'éducation des enfants, aux soins de santé, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chine : à Pékin, la vaccination récompensée par des coupons de supermarché
Joe Biden somme la Turquie de renoncer au système de défense antimissile acheté à la Russie
L’UE ne sera pas “l’idiot utile” de la guerre du vaccin Covid-19, avertit la France
Réforme de la PAC : nos éleveurs bovins craignent pour leur “survie”
La Chine construit toujours plus de silos pour des missiles nucléaires