Une grande partie de l'Asie frappée par une vague de chaleur sans précédent

Ces dernières semaines, une partie de l'Asie a suffoqué en raison d'épisodes de fortes chaleurs, de la Palestine aux Philippines en passant par le Bangladesh, l’Inde, la Thaïlande ou encore le Vietnam. De multiples records de températures ont été battus. Cette vague de chaleur a dans l'ensemble été accentué par le réchauffement climatique.

La zone géographique est grande et l'impact du réchauffement climatique varie en fonction des pays. C'est aux Philippines que la conclusion est la plus marquante. Selon le réseau de scientifiques du World Weather Attribution,l'archipel n'aurait pas connu cette vague de chaleur extrême, deux semaines durant, sans le réchauffement lié aux activités humaines.

En Asie du Sud, la réponse des chercheurs est moins catégorique, mais le changement climatique a tout de même rendu l'épisode, 45 fois plus probable. Il l’a rendu cinq fois plus probable dans l'ouest du continent.

À lire aussiClimat: quels effets et quelles conséquences du phénomène El Niño?

Surtout, le dérèglement climatique a accru l'intensité de la vague de la chaleur. Les émissions de gaz à effet de serre liées aux énergies fossiles ont fait grimper le thermomètre de 1,7 °C supplémentaires dans l’ouest de l’Asie et de 1,2°C aux Philippines.


Lire la suite sur RFI