Voici la plus grande gravure pariétale connue en Amérique du Nord

L'art pariétal sur le continent américain est beaucoup plus rare et de dimensions plus modestes que celui connu en Europe. Plusieurs dizaines de représentations ont néanmoins été découvertes dans des grottes d'Amérique du Nord depuis la fin des années 1970. La plupart des glyphes gravés dans les sédiments ont été élaborés par les premiers Américains natifs entre 800 et 1.600 avant J.-C. et précèdent souvent l'arrivée des premiers colons d'Europe. Dans une récente étude publiée dans le journal Antiquity, des chercheurs décrivent l'une des plus grandes représentations pariétales de cette période précolombienne.

Des personnages royaux gravés à taille réelle

Cette représentation se trouve dans une grotte en Alabama dont la localisation précise est gardée secrète et qui comprend plus de cinq kilomètres de galeries souterraines. Les glyphes analysés par les chercheurs se trouvent au plafond qui est situé à 1,25 mètre du sol. L'appréciation de ces glyphes requiert donc souvent de l'observateur qu'il s'allonge sur le sol mais cette position ne permet toujours pas de voir l'intégralité d'une gravure lorsque celle-ci dépasse le mètre.

La galerie souterraine ne permet pas à un être humain adulte de se tenir debout. La photogrammétrie et l'utilisation de modèles 3D sont donc une solution pour analyser les glyphes dans leur ensemble. © Simek et al, 2022
La galerie souterraine ne permet pas à un être humain adulte de se tenir debout. La photogrammétrie et l'utilisation de modèles 3D sont donc une solution pour analyser les glyphes dans leur ensemble. © Simek et al, 2022

Les auteurs ont donc utilisé la photogrammétrie afin d'analyser les glyphes. Cette technique consiste à prendre de nombreuses photographies (ici 16.000) à haute résolution et très proches les unes des autres afin de les agglomérer par la suite et de générer un modèle 3D d'une large zone spatiale. Ce modèle leur a permis de découvrir des gravures indétectables à l'œil nu telles que celle de ce qui serait un serpent à sonnette, notamment vénéré par les indigènes du sud-ouest de l'Amérique du Nord. Trois silhouettes anthropomorphes ont également été identifiées, en posture de royauté. La plus grande mesure 2,08 mètres de long et...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles