«La Grande Explication» : Pujadas présente son troisième long débat sur LCI

Benoît Daragon
David Pujadas avait attiré 920 000 téléspectateurs pour la première de sa « Grande Explication », fin novembre

Le journaliste propose ce mercredi une troisième grande soirée sur les maux de la France. Les premières avaient duré trois heures. Ce sera plus concis cette fois.


Telle une thérapie de groupe, le grand débat national continue partout en France. Emmanuel Macron n’est pas le seul à faire le tour du pays à la rencontre de ses concitoyens. LCI convie aussi des élus à discuter avec des Français lors de grands débats télévisés présentés par David Pujadas. Ce mercredi 13 février, pour la troisième « Grande Explication » depuis le début de la crise des Gilets jaunes, l’ancien présentateur du 20 Heures de France 2 réunit à nouveau dix anonymes à partir de 20h45 pour parler de la France et de ce qui pourrait la faire aller mieux.

Cette fois, ils feront face au Premier ministre, Édouard Philippe. Un joli coup pour la chaîne info du groupe TF1, qui était en discussions avec le locataire de Matignon depuis plusieurs semaines. « Le Premier ministre a tout de suite été intéressé par l’idée de venir débattre avec des Français. Il a simplement fallu trouver une place dans son agenda », assure le journaliste vedette de la chaîne.

Comprendre et faire comprendre

Les deux précédents rendez-vous de LCI avaient duré plus de trois heures. Cette fois-ci, la chaîne promet un resserrement sur deux heures. Au menu : fiscalité, justice fiscale, pouvoir d’achat, retraite, chômage… Pour évoquer tous ces sujets, les équipes de David Pujadas ont cherché tout le week-end des participants, capables de confronter aussi clairement que calmement leurs idées et leurs propositions à celle du chef du gouvernement.

Le journaliste est loin d’être le seul à organiser des grands débats. Mais il a été l’un des premiers. « L’Émission politique » de France 2, présentée par Léa Salamé et Thomas Sotto, Jean-Jacques Bourdin sur RMC et même Cyril Hanouna avec Marlène Schiappa, ont eux aussi rebondi sur les cahiers de doléances. Pour des confrontations télévisées de style très différent. « David, c’est la garantie de la (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Alain Weill rachète l’Express pour 1 euro symbolique, 30 à 40 départs prévus
«Engrenages», «Fleabag»… les séries télé à regarder ce week-end
Blague sur le viol de Bigard dans « TPMP » : C8 retire la séquence de ses rediffusions
Audiences TV : «Sam» terrasse «Zone Blanche»
Comment a surgi le scandale de la «Ligue du LOL»