Grande distribution : voici les produits les plus touchés par les ruptures de stock

Lorsque vous faites vos courses, vous avez le sentiment de ne pas toujours réussir à trouver votre bonheur, et ce n'est pas qu'une impression. Selon les dernières données de NielsenIQ, toujours plus de produits du quotidien désertent les magasins. Le taux de rupture atteignait concrètement, en octobre dernier, 5,8%, soit une hausse de 1,7 point par rapport à l'an dernier sur la même période. La pandémie, les conditions climatiques et la guerre en Ukraine ont considérablement affecté les chaînes d'approvisionnement, impactant les consommateurs et les distributeurs. Après la crise du paracétamol, voici dans le détail les types de produits concernés par la pénurie dans les enseignes de la grande distribution.

"Alors que la fin de l'été approche, les tensions sur les disponibilités de produits en magasin sont toujours importantes", analyse NielsenIQ, le 2 septembre dernier. Après la pénurie de moutarde, qui devrait faire son grand retour dans les rayons d'ici janvier 2023, les consommateurs français doivent s'attendre à ce que d'autres produits soient frappés du sceau de la rareté. Parmi les denrées les plus pénalisées, la moutarde reste le condiment connaissant la plus forte rupture (-21,2 %) même si la disponibilité s'améliore, suivie de la vinaigrette (-14 %), les produits pour feu (-12 %), qui ont la cote avec l'arrivée de l'hiver, et les graisses à cuisiner (-11,1 %). Au rayon frais, on cherche de plus en plus de sandwichs (-10.5). Les boissons n'ont pas non plus été épargnées, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Guerre en Ukraine : que présage le retrait des troupes russes de Kherson ?
La SNCF : des perturbations prévues tout le mois de novembre ?
Le français a-t-il tué les langues régionales ?
Harcèlement scolaire : quels sont les signes qui doivent vous alerter ?
La dissolution de l'Assemblé Nationale sous Macron : une alternative envisageable