: Une grande d’histoire d’amour gay

Un coup de foudre, une découverte de sa sexualité, une passion amoureuse. David Lambert, réalisateur belge, a choisi Guillaume Gouix et Matila Malliarakis pour incarner ce couple homosexuel en plein mélo.

«T’es un peu entre deux?» demande Ilir à Paulo, le jeune homme qu’il a recueilli complètement ivre la veille, dans un bar. «Pas du tout. Enfin… Oui», lui répond-il. Découvrant en prononçant cette phrase son homosexualité, et l’ennui qu’il éprouve auprès de sa fiancée Anka.

Paulo décide alors de s’installer chez Ilir et ces deux jeunes hommes vivent alors une love story digne des plus grandes comédies romantiques américaines. Mais si le réalisateur ne se prive pas d’en rajouter côté mélo, il n’en oublie pas pour autant les clins d’oeil comiques.

Tout le monde ne sera pas fan de la scène du supermarché où Ilir s’empare du micro de la caissière pour demander aux clients «un préservatif» pour lui et sa «princesse». Mais le parti pris de David Lambert est de faire croire à cette histoire, naturelle, réelle, ordinaire. En plein débat sur le mariage pour tous, ce couple «normal» va en séduire plus d’un.

Jusqu’à ce qu’Ilir disparaisse. Arrêté pour possession de cannabis, il est enfermé et séparé de son amour. Cette séparation va mener à la destruction de leur histoire et de l’intérêt du film. Ce film est à déconseiller aux anti-fins malheureuses. Même si selon David Lambert, le but est de pousser les gens «à vivre leur histoire d’amour», à ne pas passer à côté.



Retrouvez cet article sur gala.fr

: Une grande d’histoire d’amour gay
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.