La plus grande comète de tous les temps s’est réveillée

·2 min de lecture

C’est en étudiant d’anciennes données du Dark Energy Survey (DES) — un programme visant à élucider le mystère de la matière noire — que des astronomes ont mis la main sur C/2014 UN271. Ils l’ont annoncé il y a environ un mois. Mais alors, rien ne confirmait que celle qui est désormais connue comme la plus grande comète de tous les temps — aussi appelée la comète Bernardinelli-Bernstein —, était un monde actif.

C’est très rapidement après, grâce au Réseau mondial de télescopes de l’Observatoire de Las Cumbres (LCO, États-Unis) — et notamment grâce à ses instruments implantés dans l’hémisphère sud, parmi les seuls à pouvoir donner des images aussi précises de l’objet — que les astronomes ont pu observer une chevelure floue — l'enveloppe qui se forme autour d'une comète lorsqu'elle approche du Soleil — autour de C/2014 UN271. De quoi confirmer son statut de comète active.

La comète C/2014 UN271 – aussi appelée comète Bernardinelli-Bernstein, vue sur une image composite de couleur synthétique réalisée avec le télescope de un mètre de l’observatoire Las Cumbres à Sutherland, en Afrique du Sud, le 22 juin 2021. Le nuage diffus que l’on observe autour de la comète correspond à sa chevelure. © Look, LCO
La comète C/2014 UN271 – aussi appelée comète Bernardinelli-Bernstein, vue sur une image composite de couleur synthétique réalisée avec le télescope de un mètre de l’observatoire Las Cumbres à Sutherland, en Afrique du Sud, le 22 juin 2021. Le nuage diffus que l’on observe autour de la comète correspond à sa chevelure. © Look, LCO

Une comète suivie de près

Au moment de l’observation, C/2014 UN271 se situait tout de même à une distance de plus de 2,8 milliards de kilomètres de la Terre. Soit plus de deux fois la distance Soleil-Saturne. Et elle restera d’ailleurs toujours au-delà de l’orbite de la planète aux anneaux. Ainsi, même si son diamètre est estimé à plus de 100 kilomètres — soit trois fois celui de la comète Hale-Bopp, connue jusqu’alors comme la plus grande jamais enregistrées par les chercheurs —, elle ne sera jamais visible à l’œil nu.

Les astronomes du projet Look — qui suit le comportement d’un grand nombre de comètes et l’évolution de leur activité — vont désormais prendre le relais pour étudier C/2014 UN271 — qui arrivera au plus proche du Soleil dans 10 ans, en 2031. Pour cela, ils...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles