«Une grande centrale photovoltaïque», comment le marché de Rungis se prépare à la sobriété énergétique

Le marché de Rungis , au défi de la sobriété énergétique . Compte tenu du contexte tendu autour des prix de l'électricité , entre autres, le plus gros marché de produits agricoles au monde réfléchit à des stratagèmes pour réduire la facture . Invité d'Élisabeth Assayag dans La France bouge sur Europe 1, son président, Stéphane Layani, en dresse les grandes lignes.

"Vous imaginez bien qu'un acheteur d'électricité et de gaz comme Rungis, qui est l'un des gros acheteurs de la région parisienne, voit avec horreur l'augmentation des prix", pose-t-il d'entrée. Pour autant, Stéphane Layani refuse de céder à la panique. "Je suis positif parce qu'on travaille essentiellement de nuit, environ 80% la nuit. Et la nuit, l'électricité est moins chère que le jour", rappelle-t-il.

Réduire la consommation d'électricité

Malgré tout, la hausse des prix de l'énergie demeure une problématique de taille pour ce type d'entreprise très gourmande en la matière. Mais le PDG du marché de Rungis a visiblement tout prévu. "On va bientôt inaugurer la plus grande centrale photovoltaïque d'Île-de-France sur les toits de Rungis pour une surface de 16.000m². Je ne sais pas si vous vous rendez compte de l'énergie que cela produit", développe-t-il.

>> LIRE AUSSIÀ Rungis, le muguet rencontre toujours un succès florissant

Un grand chantier qui s'accompagne d'autres changements de taille. "On est en train de changer tous les groupes froids qui généraient des fluides mauvais pour la couche d'ozone. Grâc...


Lire la suite sur Europe1