La Grande-Bretagne scelle un accord avec Pfizer sur 60 millions de vaccins de plus

·1 min de lecture
LA GRANDE-BRETAGNE SCELLE UN ACCORD AVEC PFIZER SUR 60 MILLIONS DE VACCINS DE PLUS

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne va se procurer 60 millions de doses supplémentaires du vaccin contre le coronavirus développé par Pfizer avec BioNTech, un accord qui va permettre au pays de plus que doubler son stock du vaccin en amont d'une accélération de la campagne de vaccination.

Au total, avec le contrat annoncé mercredi par le ministre de la Santé, la Grande-Bretagne a commandé 100 millions de doses du vaccin Pfizer, l'un des trois contre le COVID-19 autorisés dans le pays par le régulateur de la santé.

L'objectif de Londres est de garantir qu'il y aura suffisamment de vaccins pour administrer à l'automne une seconde dose aux Britanniques, a dit Matt Hancock dans un communiqué, ajoutant que le principal risque de la campagne de vaccination pour le moment était un nouveau variant du coronavirus.

"Ces 60 millions de doses vont être utilisées, comme d'autres, dans le cadre du programme de rappel plus tard cette année, afin que nous puissions protéger les progrès que nous avons tous accomplis", a déclaré le ministre.

Plus tôt dans la journée, un représentant des services de santé publique en Angleterre a déclaré que les détails de la prochaine phase de la campagne de vaccination étaient toujours à l'étude, avec à l'esprit l'émergence possible de nouveaux variants du virus.

Jusqu'à présent, la Grande-Bretagne a administré 47,5 millions de doses de vaccin contre le COVID-19, dont près de 34 millions de premières injections.

Londres a scellé des accords pour 517 millions de doses de huit vaccins différents, dont certains sont toujours en cours de développement.

(Alistair Smout; version française Jean Terzian)