Grande-Bretagne : onze candidats pour succéder à Boris Johnson, qui n'en soutiendra aucun

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© DANIEL LEAL / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré lundi qu'il ne soutiendrait aucun des 11 candidats désormais en lice pour lui succéder, dans une course très ouverte et déjà brutale, dont le calendrier exact doit être précisé ce lundi soir. "Je ne voudrais pas nuire aux chances de qui que ce soit en offrant mon soutien", a-t-il déclaré lors de sa première apparition publique depuis sa démission jeudi dernier.

Des anciens ministres dans la bataille

Après un week-end à Chequers, la résidence de campagne des Premiers ministres, Boris Johnson a aussi affirmé qu'il était "déterminé à poursuivre le mandat qui nous a été confié" et que le prochain chef du gouvernement aurait "un très bon programme à poursuivre". "Mais mon travail est surtout de superviser la procédure des prochaines semaines", a-t-il ajouté, refusant de revenir sur les événements de la semaine dernière.

La ministre de l'Intérieur, Priti Patel, pourrait se positionner dans la journée dans la course à son remplacement. Dimanche soir, la ministre des Affaires étrangères, Liz Truss , 46 ans, s'est lancée dans la bataille, rejoignant les anciens ministres des Finances Rishi Sunak, 42 ans, et de la Santé Sajid Javid, 52 ans.

Parmi les poids lourds, figurent aussi la secrétaire d'État au Commerce international Penny Mordaunt, 49 ans, et le tout nouveau ministre des Finances Nadhim Zahawi, 55 ans, déjà attaqué sur le fait qu'il ferait, selon des informations de presse, l'objet d'une enquête fiscale. Estimant que l'o...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles