Grande-Bretagne: La levée des restrictions sanitaires le 21 juin reste incertaine

·2 min de lecture
GRANDE-BRETAGNE: LA LEVÉE DES RESTRICTIONS SANITAIRES LE 21 JUIN RESTE INCERTAINE

LONDRES (Reuters) - Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a déclaré mercredi qu'il ferait preuve de prudence lorsque sera venu le moment de décider de la levée totale des restrictions sociales liées à la pandémie, prévue le 21 juin, ignorant dans quelle mesure la population sera protégée contre une nouvelle vague de cas de COVID-19.

Il avait déjà prévenu fin mai que la propagation rapide du variant identifié pour la première fois en Inde pourrait retarder son projet de lever les restrictions sanitaires en Angleterre.

Boris Johnson a déclaré mercredi qu'il n'y avait rien dans les données actuelles qui permettait de conclure que la réouverture du 21 juin devait être repoussée mais qu'il ne pouvait pas non plus s'engager sur cette date.

"Je ne vois rien dans les données actuelles qui signifie que nous ne pouvons pas aller de l'avant sur la quatrième étape, ou la réouverture le 21 juin, mais nous devons être très prudents", a-t-il expliqué devant les journalistes.

"Ce que nous devons déterminer, c'est dans quelle mesure le programme de vaccination a protégé suffisamment de personnes, en particulier les personnes âgées et vulnérables, contre une nouvelle vague, et là, j'ai bien peur que les données soient encore ambiguës", a ajouté le Premier ministre britannique.

Une augmentation des contaminations à la suite du dernier assouplissement des restrictions est attendue, a-t-il dit, ajoutant qu'il avait participé à de longues réunions, quotidiennement, pour étudier les données avec des conseillers scientifiques.

Ces derniers ont indiqué qu'ils avaient besoin de plus de temps pour accumuler des statistiques sur l'impact du variant dit indien, rebaptisé Delta par l'Organisation mondiale de la Santé.

La feuille de route du gouvernement pour le déconfinement prévoit un intervalle de cinq semaines entre chaque étape afin que l'impact de chaque phase d'assouplissement puisse être évalué avant de passer à la suivante.

"Je sais que les gens veulent une réponse claire sur la marche à suivre pour le 21 juin. Mais pour l'instant, nous devons attendre encore un peu", a ajouté Boris Johnson.

(Alistair Smout, version française Laetitia Volga, édité par Jean-Stéphane Brosse)