Grande-Bretagne: un "deepfake" d'Élisabeth II fait scandale pour Noël

Hugo Septier
·1 min de lecture
Le
Le

Quelques jours après Donald Trump, c'est au tour d'Élisabeth II d'être victime d'un "deepfake." Alors que la souveraine doit s'adresser à la nation comme il est de coutume le jour de Noël, le média Channel 4 diffusera en parallèle une seconde vidéo de la reine s'adressant aux Britanniques.

"Avertissement brutal"

"2020 a été une année difficile pour nous tous, et ce qui nous a fait tenir est notre famille, c’est pour cela que j’ai été triste du départ d’Harry et Meghan", peut-on l'entendre dire.

https://www.youtube.com/embed/iOIoU9U9gZg?rel=0

Sauf que, sur cette vidéo ne figure en réalité pas la reine, mais l'actrice Debra Stephenson qui reprend sa fonction, sa gestuelle ainsi que sa voix grâce à la technique du "deepfake." Cette dernière consiste en une technique visant à contrefaire une vidéo et y introduire le portrait d'une célébrité.

De son côté, Channel 4 justifie cette parodie de la manière suivante: sensibiliser les téléspectateurs quant à ces "deepfakes." Il s'agit d'un "avertissement brutal" sur la diffusion de fausses informations et un "rappel puissant que nous ne pouvons plus faire confiance à nos propres yeux", décrit le quotidien The Guardian.

Prudence

Toutefois, cette initiative a également soulevé de nombreuses indignations.

"C'est bien d'exposer les gens à des "deepfakes", mais nous ne devrions pas intensifier cette pratique et dure que nous ne sommes entourés que par eux", estime Sam Gregory, directeur de programmes outre-Manche interrogé par le média britannique.

"Mon avis est que nous devrions généralement nous préoccuper de cette technologie, mais que le principal problème avec les "deepfakes" aujourd'hui est leur utilisation dans de la pornographie non-consensuelle, plutôt que dans des informations", conclut-il.

Article original publié sur BFMTV.com