Grand Steeple-Chase de Paris : 14 chevaux aux "J0" de l'obstacle

Un parcours de six kilomètres jonché de 23 obstacles hors norme à boucler en près de 7 minutes: quatorze chevaux d'exception vont s'affronter dimanche à Auteuil dans la 150e édition du Grand Steeple-Chase de Paris (THOMAS SAMSON)
Un parcours de six kilomètres jonché de 23 obstacles hors norme à boucler en près de 7 minutes: quatorze chevaux d'exception vont s'affronter dimanche à Auteuil dans la 150e édition du Grand Steeple-Chase de Paris (THOMAS SAMSON)

Un parcours de six kilomètres jonché de 23 obstacles hors norme à boucler en près de 7 minutes: quatorze chevaux d'exception vont s'affronter dimanche à Auteuil dans la 150e édition du Grand Steeple-Chase de Paris pour décrocher le Graal.

"Le Grand Steeple-Chase de Paris, c'est les Jeux olympiques pour nous en France!" estime la Suédoise Amanda Zetterholm. Cette femme entraîneur aura deux concurrents dans cette course mythique.

Dans l'Oise, elle prépare Gallipoli et Général en Chef, les fers de lance de son écurie créée il y a seulement deux ans avec son associé Noël Georges. Gallipoli, pur sang de 7 ans, a pris trois 2e place cette année.

"Gallipoli est un vrai guerrier, le Poulidor des courses. Il est arrivé à la maison il y a un an et a bien progressé. On a tout fait pour qu'il soit au top dimanche", a confié à l'AFP Amanda Zetterholm.

Général en Chef a été arrêté l'an dernier dans le Grand Steeple-Chase. Arrivé dans son écurie l'hiver dernier, ce cheval âgé de 8 ans "est spécial et a beaucoup de caractère", explique-t-elle.

- "Confiance aux jockeys" -

Sa force : "sa bonne entente avec Benjamin Gelhay", un jockey de province qui disputera son premier Grand Steeple-Chase. "Benjamin arrive à bien le détendre durant le parcours".

Dans cette course marathon où les chevaux franchissent deux fois la rivière des tribunes par un bond de 8 mètres et le redouté Rail ditch and fence ou "juge de paix" nécessitant un saut de 5 mètres, Amanda "redoute" le cheval de son ex-mari David Cottin, Juntos Ganamos. L'Anglais James Reveley, déjà trois succès dans la course, sera en selle sur ce grand favori, collectionneur de succès dans cette discipline.

Le 5 ans, Amy du Kiff, chez Gabriel Leenders, a fini deuxième d'une course préparatoire, le Prix Ingré et Gold Tweet, son compagnon de box, auront aussi leurs supporters.

Gold Tweet est un cheval "courageux qui s'adapte à tout", a raconté Gabriel Leenders lors d'une visio conférence de presse. L'entraîneur espère transformer son premier essai misant sur le talent de ses jeunes jockeys. "Je leur fais une confiance aveugle!", revendique l'ancien jockey.

Gold Tweet a gagné en Angleterre une prestigieuse course à Cheltenham. "Dimanche, c'est un autre profil de course avec 1.000 mètres de plus", redoute-t-il.

- Louisa Carberry pour un triplé -

Amy du Kiff "a pris de la force depuis l'été dernier" et sera sous la selle de Leo-Paul Brechet qui possède "une bonne notion du rythme".

"Avec mes chevaux, je viens en challenger mais mon but est de gagner! Je vais rappeler à mes jockeys les règles de base pour une course de 6.000 mètres. Surtout ne pas brûler les cartouches. Qu'ils préservent leur cheval", a indiqué Gabriel Leenders.

L'Anglaise Louisa Carberry, une des rares femmes entraîneur à avoir remporté cette course deux années d'affilée avec Docteur de Ballon (2020-2021) tentera de réaliser un triplé avec le cheval Gran Diose qui n'avait pas pu prendre le départ l'an dernier, victime d'un virus.

"Gran Diose est un bon sauteur, il a un bon mental. Cette année sa préparation s'est bien passée", s'est réjouie auprès de l'AFP Louisa Carberry. "Dans le passé, il a gagné deux fois au niveau Groupe 2 (NDLR, un des meilleurs niveaux), et a fini 2e d'un Groupe 1 (L'excellence) en fin d'année dernière", a-t-elle relaté.

Son objectif est "toujours le même, l'envie de gagner. Même si ce n'est pas le même cheval, ni la même histoire".

La tenante du titre, la Suissesse Daniela Mele, née d'un père italien, tentera un doublé en tant qu'entraîneur et de s'adjuger les 405.000 euros promis au vainqueur sur les 900.000 euros d'allocation totale avec son champion Youtwo Glass, un poulain qu'elle a élevé.

Monté par Johnny Charron, vainqueur des deux dernières éditions, "son bébé" qui se promène à la mer avec une cavalière pour le moral, tentera de faire briller la casaque familiale.

it/swi